Comment respecter votre échéancier et construire plus rapidement vos bâtiments

Partage

11/02/2022

Catégorie:   -  Publié par: Michael LeBlanc

Vous le savez comme nous, en plein milieu d’un projet de construction, un pépin peut survenir et ralentir immanquablement tous les travaux. Bien souvent, il s’agit d’un problème de conception passé inaperçu au début du projet, et le temps d’y trouver une solution, vous avez pris du retard. 

Malheureusement, un délai de construction rime souvent avec un dépassement de coûts. Il faut alors réagir rapidement, ce qui est souvent plus coûteux – sans oublier que les sous-traitants sur le chantier devront être payés plus longtemps que prévu.

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe plusieurs façons d’éviter cet effet domino de retards. Il suffit de commencer un projet du bon pied!

Qu’est-ce qui cause les problèmes de planification?

Pour un projet conventionnel, il y a peu d’interactions à l’étape de la conception entre les concepteurs ou les architectes et les différents sous-traitants. C’est seulement lorsque les plans sont complétés et que les sous-traitants spécialisés entrent en jeu qu’ils remarquent les informations manquantes ou les accrochages possibles. Il faut ensuite attendre les modifications de plan ou les demandes de renseignement, qui freinent immanquablement le déroulement des travaux.

Avec un tel manque de communication, certains facteurs influençant le déroulement d’un projet sont difficiles à prendre en compte, notamment la constructibilité, les délais de livraison des matériaux et, au besoin, d’autres solutions – comme les constructions préfabriquées ou modulaires. Cette absence de collaboration entre les concepteurs et les sous-traitants est typique d’un projet conventionnel, pour lequel le dépassement de l’échéancier n’est pas une surprise.

Entrepôt fedex winnipeg canam

 

Comment avoir un échéancier réglé au quart de tour

  1. Impliquez les différents collaborateurs dans le projet avant de commencer les plans. 
    Les sous-traitants spécialisés possèdent un savoir-faire et une expérience du terrain très riches. Ils peuvent par exemple conseiller quel «type» de construction serait optimal pour réaliser un projet.

    Imaginez que vous travaillez sur un bâtiment préfabriqué composé d’une structure d’acier à la fin 2020 ou 2021. Durant cette période, à cause des fluctuations du marché, les délais de livraison pour ce type de projet ont augmenté de 16 à 50 semaines. Étant au courant de cette réalité, vos sous-traitants auraient pu vous suggérer une approche différente pour éviter les retards. Aussi, pour suivre la cadence de votre échéancier, détecter rapidement les lacunes de vos plans est impératif – un autre aspect pour lequel les bons collaborateurs peuvent vous aider.

  2. Réduisez le travail sur le terrain avec des constructions modulaires ou préfabriquées.
    Assembler les composants d’un bâtiment dans l’environnement contrôlé d’une usine diminue le travail effectué sur le chantier. Résultat? Une économie importante de temps! Dans les dernières années, les entrepreneurs généraux ont pu profiter d’innovations majeures dans ce secteur, comme les produits Murox ou Hambro de Canam. En plus d’offrir des solutions préfabriquées, ces produits misent sur la collaboration initiale entre les concepteurs, les constructeurs et les propriétaires – faisant économiser du temps.

  3. Consultez des sous-traitants spécialisés en conception-construction.
    À l’étape préliminaire, faire appel à une firme spécialisée en conception-construction pour réaliser les plans en sous-traitance accélère le processus. Grâce à son expertise, les dessins ont effectivement besoin d’être moins détaillés. Puisque ces sous-traitants spécialisés ont de l’expérience avec chaque étape d’un projet (incluant l’installation), ils peuvent aussi accélérer le processus d’approvisionnement et de fabrication de certains composants.

    L’implication de ces collaborateurs dès le départ est un aspect clé de la plupart des projets de conception-construction. Cette approche permet à la conception et à la construction de se dérouler de façon simultanée et échelonnée. Par exemple, pour plus d’efficience, la structure en acier d’un bâtiment pourrait être montée tandis que certains détails architecturaux sont encore en train d’être peaufinés.

  4. Optimisez les processus d’appels d’offres et d’attribution des contrats.
    En collaborant avec des sous-traitants, les entrepreneurs généraux peuvent développer une compréhension en profondeur d’un projet de construction. Ce savoir-faire est particulièrement utile quand vient le temps de déterminer le prix total d’un projet. Au moment de l’appel d’offres ou de la soumission d’un prix final, les sous-traitants ayant été impliqués tôt sur le projet prennent beaucoup moins de temps à déposer une offre – et le propriétaire ou l’entrepreneur général peut se fier davantage à la justesse de la proposition remise.

  5. Commandez au plus vite la marchandise ou les équipements recherchés.
    En collaborant avec des sous-traitants, certains produits dont les délais de livraison sont importants (comme certains appareils mécaniques et récemment l’acier de structure) peuvent être commandés au début de votre projet. Plutôt que d’attendre d’avoir les plans finaux pour demander des soumissions, attribuer les contrats et se lancer dans les dessins d’atelier, les sous-traitants peuvent conseiller quels produits devraient être utilisés sans avoir à passer à travers toutes ces étapes.

  6. Mettez l’accent sur la collaboration.
    À l’étape de la réalisation du projet, vous gagnez à impliquer vos collaborateurs dans l’élaboration de l’échéancier. Du LPS (Last PlannerⓇ System) au système Pull, en passant par un centre de crise (War Room), plusieurs techniques de planification et de gestion Lean misent sur la collaboration avec les sous-traitants, et ce, dès le début d’un projet.

Allant souvent main dans la main avec les solutions de conception-construction, ces bonnes pratiques composent une stratégie des plus efficaces pour vous assurer de respecter le budget et l’échéancier de vos projets. Miser sur la collaboration crée aussi un climat de coopération, de partenariat et de responsabilisation, réduisant les risques d’imprévus (comme le manque d’informations ou les demandes de modification de plan) qui peuvent nuire à l’échéancier.

Aux quatre coins du globe, les retards sur les chantiers de construction sont monnaie courante. Par contre, lancer un projet en profitant de l’expertise de tous vos collaborateurs permet de planifier avec une visibilité optimale, d’identifier les problèmes possibles et d’éviter les erreurs fréquentes liées au manque de communication.

Lire plus sur les solutions de conception-construction.

Pour en apprendre davantage sur l’auteur, nous vous invitons à consulter le profil LinkedIn de Michael LeBlanc

Pas encore de commentaires.